Solaires

 

Logiciels

« Désormais, lors d'un affrontement, ce ne sont plus tant les hommes que les machines qui se battent, suivant leurs automatismes impitoyables. »

Les logiciels sont des programmes ou des IA spécialisées qui permettent à leur utilisateur d'effectuer des tâches pointues sans posséder la formation ou le savoir nécessaire. Ces programmes sont relativement autonomes et prennent temporairement le contrôle de l'enveloppe qui les invoque, mais tout en permettant au contrôleur légitime d'en reprendre le contrôle dès qu'il le souhaite.

Certains logiciels disposent aussi de capacités interactives avec le contrôleur légitime, permettant à ce dernier d'effectuer certains choix ou de prendre conscience de certains résultats pendant l'exécution du logiciel. Les plus grands utilisateurs de logiciels sont les informorphes et les cybernétiques suivis des hybrides et des réplicants. Il est en effet nécessaire de disposer d'une interface cybernétique adéquate ou de capacités d'introspections avancées.

Ainsi, une IA sur un processeur plasmo-quantique peut assimiler un logiciel en quelques secondes et la plupart des interfaces de logiciels pour cyborgs et cybernétiques, les interfaces progicielles, possèdent des performances similaires. Reste l'étape de calibration qui peut demander quelques heures, rarement plus de cinq. Sans cette étape, le logiciel ne peut pas connaître les limites de l'enveloppe et peut donc grièvement l'endommager durant son exécution ou ne pas s'exécuter de manière satisfaisante. Il est intéressant de noter que plusieurs logiciels peuvent se calibrer en même temps et que cette calibration, passive, ne requiert pas l'attention de l'utilisateur et ne lui cause aucune gêne dans ses actions durant cette durée.

Les IA sur wetware, comme celles des réplicants, mettent plusieurs heures, une quinzaine en moyenne bien que certains logiciels, les plus complexes, peuvent prendre un peu plus de 20 heures à être assimilés. Cela reste malgré tout extraordinairement rapide par rapport aux capacités d'apprentissage d'un humain, par exemple. Surtout que ce temps d'apprentissage comporte l'étape de calibration qui s'effectue en parallèle.

Les IA, qu'elles soient sur un processeur ou sur du wetware, tirent la totalité des bénéfices de ces logiciels et sont même capables de les améliorer par elles-mêmes. Ce n'est malheureusement pas le cas des esprits dit “humains” qui restent dépendants des logiciels du marché et doivent effectuer régulièrement des mises à jour pour progresser (ou simplement ne pas souffrir d'une faille de sécurité connue), sans même pouvoir utiliser une version améliorée par une IA qui par définition a été assimilée.

En revanche, d'autres logiciels ne sont que des extractions de réflexes et savoir-faire de l'esprit de personnes excellentes dans un domaine recherché et modifiés pour pouvoir être implantés à travers une interface progiciel. Ces modèles sont de plus en plus rares car ils sont souvent dépourvus de calibration et donc considérés comme instables. De plus, ils ne sont vraiment utilisables que dans des enveloppes similaires à celle d'origine.

À l'usage, on distingue deux types de logiciels : les logiciels assimilés, c'est à dire ceux qui ont été chargés par l'être ou son interface progiciel, et les logiciels embarqués, intégrés à l'enveloppe et qu'il n'est donc pas nécessaire d'assimiler et qui sont normalement pré-calibrés. La plupart des corps robotiques sont d'ailleurs pourvus de logiciels de la seconde catégorie.

Agent de recherche

Quand une donnée est localisée, ce n'est plus qu'une formalité pour un decker ou une IA de la récupérer. Mais lorsque sa position est inconnue ou lorsque ce qui est recherché n'est pas connu, la tâche est beaucoup plus ardue.

Pour explorer Solnet, il est possible d'envoyer un être infomorphe sur place, mais l'utilisation de la bande passante est souvent un frein important. Pour contourner ceci, de plus en plus de personnes utilisent des agents de recherche, des logiciels légers spécialisées dans l'exploration de Solnet et de sa matrice. Ces agents se téléchargent sur de nombreux nœuds et effectuent leurs recherches, sautant de nœuds en nœuds. Les versions les plus courantes embarquent un protocole d'autodestruction de façon à ne pas saturer le réseau : ceux qui ne le font pas sont généralement traqués par des logiciels similaires et détruits, leurs utilisateurs étant ensuite généralement poursuivis par les corporations elles-mêmes.

La plupart des ordoptiques possèdent des versions encore plus simples qui servent de moteur de recherche. Ces logiciels ne nécessitent aucun calibrage.

Communication informelle

Comment, au sein d'une pièce bondée, deux espions peuvent-ils s'échanger discrètement des informations sans que personne ne puisse s'en rendre compte ? Comment des soldats peuvent-ils communiquer dans la zone d'un puissant brouillage ennemi ? Beaucoup d'autres situations peuvent demander de pouvoir communiquer par de petits gestes discrets qui ne seront connus que de ceux qui les utilisent et uniquement d'eux. C'est là qu'entrent les logiciels de communication informelle.

Ces logiciels permettent après une période de calibration commune, de converser de façon rapide et transparente en employant uniquement des petits gestes ne reposant sur aucune convention extérieure. La contrainte de calibration est toutefois un frein important compte tenu qu'elle requiert la présence de tous les acteurs au même endroit. Heureusement pour les mercenaires et les militaires, cette étape de calibration est suffisamment courte pour pouvoir être faite dans le cadre d'un briefing d'une demi-heure, la calibration pouvant se prolonger pendant les préparations et le transport.

Interfaces de combat

Qu'il s'agisse de l'utilisation de certaines armes, de tactiques de combats, d'arts martiaux ou plus simplement de réflexes de survie sur le champ de bataille, il existe une myriade de logiciels dédiés et spécialisés. Chaque logiciel est dédié à une approche particulière, un objectif précis ou à des techniques focalisés sur un but. Il n'existe pas - pas encore - de logiciel contenant toutes ces variantes et qui soit capable de sélectionner la bonne au bon moment. Pour le moment, chaque utilisateur doit choisir en fonction de ses besoins.

Inutile de préciser que, pour une efficacité complète et éviter de graves blessures inutiles, l'étape de calibration ne doit pas être négligée.

Langue

L'anglais simplifié des colonies est la langue majoritaire en dehors de la Terre, et en dehors de quelques terriens fraîchement arrivés ou certains utopistes, n'importe qui le comprend et le parle. Il reste toutefois de nombreuses communautés qui utilisent en priorité d'autres langues, la plupart provenant d'ailleurs de la planète bleue. Les logiciels de langues permettent à un Solaire équipé de comprendre, parler, lire et écrire, une langue donnée.

Ces logiciels font partie des rares pour lesquels l'étape de calibration n'est pas extrêmement importante : sans celle-ci, le Solaire sera opérationnel, même s'il aura probablement un accent à trancher au couteau…

Lecteur d'intention

Avant d'agir, la plupart des organiques et des cybernétiques et même dans certains cas des infomorphes, émettent des signaux involontaire de préparation : consommation d'énergie, prise d'inertie, changement d'attention, signe de stress et modifications physiologiques et psychologique. Les lecteurs d'intentions utilisent ces signes pour permettre à son utilisateur d'anticiper les actions et les changements de position, des personnes qu'il rencontre. S'il n'existe pas de logiciel de brouillage des intentions, beaucoup de Solaires sont toutefois capables d'altérer eux même ces signes rendant le lecteur d'intention moins fiable.

Maintenance

Chaque appareil, aussi complexe soit-il, doit pouvoir être réparé par le premier agent de maintenance sur place. Pour permettre ceci, les constructeurs de tous les domaines, fournissent les logiciels de maintenance adaptés qui sont alors rapidement assimilés par les agents d'entretien, généralement des robots. Entre les mains de ces robots, ces logiciels très standardisés ne nécessite que quelques minutes à être calibrés. Toutefois, il n'est pas rare que le personnel en charge de la maintenance s'interface aussi avec ces logiciels pour pouvoir suppléer aux agents habituels en cas de problème grave. Pour eux, la calibration retrouve des durées plus habituelles, mais ce n'est pas une raison pour l'ignorer : le non-respect de cette étape peut entraîner des blessures potentiellement graves.

Pilotage

À l'heure actuelle, beaucoup d'appareils sont pourvus de leur propres logiciels de pilotages et sont donc capables d'effectuer les manœuvres et la navigation seuls. Toutefois, certains Solaires prennent plaisir à piloter “eux-mêmes” et d'autres sont parfois confrontés à des modèles plus anciens qui ne possèdent pas leur logiciel intégré. Ces Solaires doivent donc télécharger et assimiler le logiciel. Mais, contrairement à de nombreux autres logiciels, la calibration ne se fait pas sur l'enveloppe du Solaire mais sur le véhicule en lui-même et sauf si ce dernier a été modifié, un logiciel calibré sur appareil fonctionnera sur un autre appareil similaire sans que la calibration ne soit à nouveau nécessaire.

Piratage

Naviguer sur le réseau et opérer des attaques requiert une méthodologie très particulière et surtout une capacité à envoyer des ordres électroniques extrêmement rapidement. Aucun être biologique ou organique n'est capable de cette prouesse et, la plupart du temps, ils doivent programmer ces ordres à l'avance au travers d'un logiciel de piratage qui fera usage des brises-glace et exécutera les opérations demandées sur le centre.

Même les êtres cybernétiques et infomorphes ont besoin de recourir à cette méthode, car la durée des brèches dans les glaces ne permet pas d'actions réfléchies.

Reconstitution

Souvent, les agents des différentes corporations arrivent trop tard sur les lieux de faits particuliers et ne disposent plus que des lieux proprement dits, dans l'état où ils ont été laissés. C'est là qu'entrent en jeu ces logiciels capables de reconstituer des faits sur les observations d'un agent. Au départ peu convaincus par ces logiciels, beaucoup d'agents et d'enquêteurs sont finalement bluffés par les résultats de ces logiciels.

Si initialement ces reconstitutions sont imprécises et peu fiables, elles s'affinent grandement au fil des observations sur la scène finale et plus l'utilisateur collecte d'indices, plus la reconstitution sera fiable et précise. Ce traitement s'effectue en parallèle du travail de collecte de l'agent, souvent de façon inconsciente, afin de laisser à son utilisateur toutes ses capacités de concentration. Enfin, bon nombre de ces logiciels permettent aussi des constructions basées sur des hypothèses de l'agent et peuvent l'aider grandement à orienter ses enquêtes, classiquement, quelles pistes explorer pour le principe d'échange de Locard.

Comme pour les autres logiciels d'acquisition de données, il est nécessaire d'effectuer la calibration entièrement sous peine d'obtenir des résultats totalement inexploitables.

Sociabilité

Beaucoup d'IA, mais pas seulement, ne s'encombrent pas des manières et autres subtilités sociales et peuvent se révéler particulièrement froides ou asociales. C'est en partie pour corriger ces problèmes que les logiciels de sociabilité existent, mais pas seulement.

En effet, ces logiciels sont aussi capables d'employer un persona pour typer le comportement superficiel d'un être, les meilleurs étant même capable d'endosser sans faille la personnalité de la personne dont on a extrait le fameux personna. C'est donc un outil très utile pour tout espion sous couverture.

Contrairement à de nombreuses croyances, l'emploi à court terme d'un persona n'altère pas significativement l'esprit de l'être qui l'utilise à travers un logiciel de sociabilité. Il ne s'agit que d'une surcouche cosmétique et l'utilisateur reste pleinement conscient et libre d'agir.

Pour obtenir des résultats convainquant, il reste nécessaire de respecter le temps de calibration. De plus l'enveloppe utilisée doit rester assez proche de celle de la persona d'origine qui reste extrêmement sensible au phénomène d'embodiment.

Rejoignez la communauté : Rejoignez nous sur Facebook
Partagez cette page :
Sauf mention contraire, le contenu de ce wiki est placé sous les termes de la licence suivante : CC Attribution-Noncommercial-Share Alike 4.0 International

Ce site utilise des cookies pour son fonctionnement : pour en savoir plus

articles/catalogue/logiciels.txt · Dernière modification: 2017/06/18 17:40 par morvan